Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2012 o

GLANDES SALIVAIRES

Courbe d’apprentissage en sialendoscopie : nos 101 pre­miè­res procédures


Auteurs : Vairel B, De Bonnecaze G, Al Shehri S, Espinasse G, Dupret-Bories A, Faure F, Vergez S. (Toulouse)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2012;133,4:177-181.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectif : présenter notre courbe d’apprentissage en sialen­­doscopie diagnostique et interventionnelle dans les pathologies salivaires obstructives. Matériel et méthodes : étude rétrospec­tive monocentrique descriptive de mars 2009 à juillet 2011. Les données cliniques et démographiques classiques ont été colli­gées. Nous nous sommes particulièrement intéressés à la sur­ve­nue de difficultés techniques, au recours à des voies combinées, au temps opératoire, à l’amélioration fonctionnelle ainsi qu’à l’évolution de ces paramètres dans le temps. Résultats : 92 inter­ventions ont été réalisées permettant l’exploration de 101 glandes (63 parotides contre 38 glandes sous mandibu­lai­res). Le bilan sialendoscopique retrouvait 39,6 % de lithiases et autant de sténoses. Le taux d’exérèse lithiasique complète s’élevait à 65 % et la dilatation était effective dans 75 % des sté­no­­ses. La médiane de l’EVA était à 1/10. Une amélioration fonctionnelle a été mis en évidence dans 77 % des cas. Le taux d’exérèse glandulaire par voie externe ne dépassait pas 3,3 %. Aucune complication majeure n’a été notée. Depuis l’initiation de cette activité, le temps médian d’intervention est resté stable alors que les procédures étaient de plus en plus complexes, avec une augmentation des sialendoscopies interventionnelles nécessitant souvent des voies combinées. Dans près de 25 % des cas nous avons été confrontés à des difficultés techniques. Celles-ci ont évolué avec le temps : difficulté de cathétérisme initialement, difficulté d’extraction de volumineuses lithiases aujourd’hui. Conclusion : la courbe d’apprentissage en sia­len­doscopie permet une autonomisation rapide et l’acqui­sition d’un savoir faire en sécurité. La maîtrise progressive de cette technique innovante permet de réaliser de nouvelles voies d’abord en complément de la procédure classique, en ne compromettant ni le temps opératoire ni le bénéfice fonctionnel.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE