Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2010 o

OTOLOGIE

Difficultés chirurgicales rencontrées avec l’implant d’oreille moyenne semi-implantable de type Met-Otologics®


Auteurs : Louvrier C, Montalban A, Lietin B, Gabrillargues J, Gilain L, Mom T. (Clermont-Ferrand)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2010;131,3:193-197.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Objectifs : déterminer si l’on peut suspecter des difficultés chirurgicales d’après un scanner préopératoire des rochers avant implantation d’un implant d’oreille semi-implantable de type Met-Otologics® (SIMOS). Un deuxième objectif était d’évaluer le gain auditif obtenu dans cette série. Matériels et méthodes : une ana­ly­se rétrospective de 19 interventions chirurgicales consécu­ti­ves pour implantation d’un SIMOS fut effec­tuée. Les scanners pré­opératoires furent examinés, et plu­sieurs mesures de la mastoïde furent relevées sur les coupes axia­les transverses : la distance entre l’incus et la corticale mas­toï­dienne [d(i-c)], la distance entre l’incus et le sinus sigmoïde [d(i-ss)], la distance entre le sinus sigmoïde et la corticale mastoïdienne [d(c’-ss)]. Sur les vues coronales, la méninge de la fosse cérébrale moyenne fut consi­dé­rée comme déhiscente quand son niveau était inférieur à celui de la tête du malleus et/ou du corps de l’incus. Le gain auditif fut calculé sur l’audiométrie tonale et vocale en listes de mots bissyl­la­biques. Résultats : dans tous les cas l’implantation fut réussie. d(i-c) fut en moyenne à 33,1 ± 2,6 mm dans les cas chirurgi­ca­lement faciles. Un cas de mastoïde éburnée et réduite fut difficile et imposa l’impaction du sinus sigmoïde dans la fosse cérébrale postérieure. Dans ce cas, la distance d(i-c) était plus courte, à 25 mm, que la moyenne – 2 écart-types des autres cas (27,9 mm). De même d(ss-c’) s’avéra plus courte à 7 mm que la moyenne – 2 écart-types des autres cas (7,6 mm). Dans deux autres cas, la situation basse de la méninge de la fosse céré­bra­le moyenne conduit à des chirurgies difficiles. Ces cas de méninges bas-situées pouvaient être repérés dans les deux cas sur les cou­pes axiales transverses des scanners pré­opératoires. Les gains audi­tifs furent remarquables, avec une moyenne de 39 ± 16 dB. En cas de surdité neurosensorielle sévère, le gain auditif moyen fut plus élevé à 46 ± 9 dB. Deux reprises chirur­gicales furent néces­sai­­res, l’une pour une panne de l’implant, l’autre à cause de la surve­nue d’une ulcération cutanée concomitante d’une maladie systémique imposant une corticothérapie. Le suivi moyen est de 50 ± 22 mois. Conclusion : le SIMOS est un implant d’oreille moyen­ne puissant qui peut indubitablement donné un gain auditif formidable. L’implan­ta­tion demande une technique micro­chirurgicale précise qui peut être compromise par des particu­la­ri­tés anatomiques de la pyramide pétreuse. Un scanner pré­opératoire est fortement recommandé afin d’obtenir des mesures de la mastoïde en vues axiales et pour déterminer le niveau de la méninge temporale sur des vues coronales.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE