Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2010 o

OTOLOGIE

Otospongiose parmi les patients ayant des troubles de l’équilibre


Auteurs : Eza-Nuñez P, Manrique-Rodriguez M, Perez-Fernandez N. (Pamplona)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2010;131,3:199-206.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Objectif : l’objectif de ce travail est d’identifier les pa­tients otospongieux et de distinguer les carac­té­ris­tiques clini­ques parmi ceux examinés dans notre hôpital et dont le vertige est le premier et plus angoissant symptôme. Type de l’étude: étude retrospective. Lieu de l’étude : Centre médical tertiaire. Patients : cette étude porte sur 40 patients souffrants de vertige chez lesquels une otospongiose a été diagnostiquée. Méthodes : celles-ci incluent aussi bien les condi­tions cliniques que les conditions d’audition (audiométrie tonale et vocale, impé­dan­ce­métrie) fonctions vestibulaires (explo­ration clinique, nystag­mo­graphie, test calorique et test sur fauteuil rotatif). Les résultats furent analysés en utilisant des tests paramétriques et non para­métriques et le test χ2. Résultats : les présentations cliniques étaient différentes : 12 patients souffraient du syndrome Menière (30 %) ; 11 patients de vertige spontané récidivant sans fluctuation de l’audition (27,5 %) ; 13 patients de vertige positionnel (32,5 %) ; 3 patients d’une instabilité chronique (7,5 %) ; et 1 patient de vestibulopathie unilatérale aigue (2,5 %). Il se produit un laps de temps entre le moment de la détection de la perte d’audition et l’apparition de crises de vertige ou du manque d’équi­li­bre chez tous les patients. En conduction osseuse, la perte d’audition était différente, de façon significative, entre les patients souffrant du syndrome de Menière, du vertige spontané récidivant et du vertige position­nel. Conclutions : le vertige, bien que fréquent chez des pa­tients souf­frants d’otospongiose, est rarement au premier plan au niveau clinique. Il y a un délai entre l’apparition de la perte d’audi­tion chez les patients et le début des symptômes vestibu­lai­res et il n’est associé à aucun autre problème clini­que spécifique. L’otospongiose peut être diagnostiquée comme l’un des désordres vestibulaires les plus com­muns, et en géné­ral, les tests vestibulaires dévoilent une dysfonction plus sévère que dans les formes idiopathiques. Niveau d’évidence : 2A.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE