Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2015 o

OTOLOGIE

Ostéome attical de l’oreille moyenne : cas clinique et revue de la littérature


Auteurs : Abouzayd M, Seghir A. (Cherbourg-Octeville)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2015;136,2:81-83.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Introduction: contrairement aux ostéomes et exostoses de l’oreille externe, les ostéomes de l’oreille moyenne sont des tumeurs rares. Elles sont le plus souvent révélées par une surdité de transmission. Présentation du cas : nous présentons le cas d’une patiente de 56 ans qui présentait une surdité de trans­mission gauche ayant conduit à la réalisation d’un scanner des rochers. Ce dernier avait mis en évidence une volu­mi­neuse tumeur de densité osseuse au niveau de l’oreille moyenne gauche, attical, appendue au tegmen tympani. L’explo­ration de la caisse du tympan avait permis d’établir un diagnostic histologique d’ostéome. Une prothèse ossiculaire partielle avait été mise en place, permettant une amélioration auditive significative. Discussion : les ostéomes de l’oreille moyenne sont des tumeurs rares (31 cas décrits dans la litté­ra­ture depuis 1964), ayant une prédominance masculine (sex ratio : 1,75). Ils sont toujours révélés par une hypo­acousie, et le diagnostic est le plus souvent posé par le scanner des rochers. La prise en charge, plutôt consensuelle, repose sur la chirurgie en cas de réelle gêne auditive.

Prix : 12.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE