Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2017 o

PHONIATRIE

Reconstruction après hémi-pharyngo-laryngectomie sous-cricoidienne : mise au point sur les indications, la technique chirurgicale et les résultats fonctionnels


Auteurs : Chabrillac E, Woisard-Bassols V, Sarini J. (Toulouse)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2017;138,5:211-214.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : en 1997, Urken et al publiaient une métho­de novatrice de reconstruction du pharyngo-larynx après résection d'un hémi-cartilage cricoïde, par un lambeau libre anté-brachial et un greffon de cartilage costal. Cette technique chirurgicale permettrait la préservation du larynx avec un résultat fonctionnel satisfaisant, en reconstruisant fidèlement le néo-sinus piriforme et la néo-corde vocale. Nous détaillons ici les indications, la tech­ni­que chirurgicale puis les données de la littérature ainsi qu’un cas issu de notre expérience illustrant les résultats fonctionnels que l’on peut obtenir. Discussion : l’altération de l’autonomie et de la qualité de vie du patient est majoritairement due aux troubles de la déglutition, liés au défaut de fermeture glotto-sus-glottique. Des troubles respira­toi­res s’y ajoutent, nécessi­tant souvent une trachéotomie prolon­gée. Le résultat vocal est souvent satisfaisant mais nécessite une pression externe pour médialiser la néo-corde. Conclusion : cette technique chirur­gicale peut donner des résultats fonctionnels satisfaisants dans des cas sélectionnés : lésions idéalement de la partie haute du mur pharyngo-laryngé, chez un patient en bon état général, n’ayant pas d’antécédent d’irradiation cervicale, non éligible à un protocole de préservation d’organe, préférentiellement pour le traitement de tumeurs peu ou pas radiosensibles. Utilisée à mauvais escient, elle peut procurer un handicap fonctionnel nettement plus important que la laryngectomie totale.

Prix : 14.00 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE