Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2000 o

PHONOAUDIOLOGIE

Etude de la personnalité chez les sujets atteints de surdité profonde.


Auteurs : L. Sánchez Galán, M. Á. Díez Sánchez, G. Llorca Ramón, A. del Cañizo Fernández-Roldán (Salamanca)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2000;121,5:339-343.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : La différence entre sourds profonds prélinguaux et postlinguaux face à leur surdité est évidente: la réticence de beaucoup de sourds prélinguaux face aux avances technologiques et aux recherches génétiques ne concernent pas les sourds postlinguaux. Le présent article examine cette différence au niveau de la personne, et a pour objectif une étude comparative de la personnalité de chaque groupe, et aussi des entendants. Pour cela on a utilisé comme instrument de mesure le questionnaire de personnalité Mini-Mult que l'on a fait remplir par 3 groupes de personnes (sourd prélingual, sourd postlingual, entendant). Les différences significatives se classent en 5 échelles cliniques: Hs (hypocondrie), Hy (hystérie) Pa (paranoïa), Pt (psychasténie), Sc (schizophrénie). Les différences sont statistiquement significatives entre sourds et entendants. Le profil obtenu par les sourds pré-linguaux se détache dans l'échelle de schizophrénie (Sc) et suggère une sorte de personne où cette échelle mettrait en évidence l'isolement dû à la surdité. Le profil des postlinguaux, marqué par l'échelle de l'hypocondrie (Hs), reflète des personnes avec une hypersensibilité sévère et des peurs relatives à leur état de santé. Les facteurs principaux à considérer pour évaluer la personnalité d'une personne sourde postlinguale sont le niveau d'études, la situation professionnelle et en particulier son sentiment de solitude, le souci qu'il se fait sur sa surdité, son état d'esprit et ses tendances paranoïaques possibles. Ces caractéristiques de la personnalité influencent le malentendant à son handicap.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE