Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2010 o

GLANDES SALIVAIRES

Récidive d置n améloblastome sur greffe costale après 33 ans (à propos d置n cas et revue de la littérature)


Auteurs : Essaadi M, Sif A, Benzaouia A, Rouadi S, Abada RL, Mahtar M, Roubal M, Janah A, Kadiri F, Rifki A. (Casablan­ca)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2010;131,4:303-306.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : la récidive d置n améloblastome est généra­lement due à des marges d弾xérèse insuffisantes ou à la grande agressivité de la tumeur qui est considérée comme localement maligne. Les récidives sur greffes osseuses auto­logues sont rares dans la littérature. Nous rapportons le cas d置ne récidive d誕mé­loblastome sur greffe costale 33 ans après la chirurgie. Observation : un homme de 59 ans, a subi à lâge de 26 ans une résection tumorale d置n kyste mandibulaire gauche avec recons­truction par greffon costal. Il s誕gissait d置n amélo­blas­tome avec limites de résection saines et sans envahissement des parties molles. Il a consulté récemment pour une tuméfaction jugale située au niveau de la région parasymphysaire gauche et présentant une composante endobuccale bombant au niveau du plancher. La tomodensitométrie a objectivé une formation kystique hypodense à paroi bien limitée aux dépens du greffon costal dont les corticales étaient amincies. Le patient a subi par voie mixte (endobuccale et cervicale) une exérèse du kyste avec marges macroscopiquement saines. Conclusion : la pathogénie des récidives d誕méloblastome sur greffe osseuse est encore aux stades d檀ypothèses. Ainsi, il est recommandé de respecter des marges d弾xérèse suffisante en cas de résection en mono­bloc nécessitant une reconstruction par greffe osseuse. Un suivi clinico-radiologique pendant au moins 10 ans post-opératoire est également nécessaire.

Prix : 8.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE