Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2002 o

RHINOLOGIE

Les effets du tabagisme passif sur l'olfaction chez l'enfant.


Auteurs : B. Nageris, T. Hadar, M. C. Hansen (Petah Tiqva)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2002;123,2:89-91.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : L'effet du tabagisme passif sur l'identification d'odeur a été étudié chez 10 enfants exposés à la fumée passive dans leur maison. Tous avaient au moins un parent fumant au moins un paquet de cigarettes par jour. Le groupe témoin comprenait 10 enfants ayant des parents non-fumeurs. Dix odeurs ont été évaluées : le vinaigre, l'ammoniac, la menthe poivrée, la rose, l'eau de javel, la vanille, des pastilles pour la toux, la térébenthine, le réglisse et des boules de naphtaline. Cinq plateaux d'essai contenant tous 10 odeurs dans un ordre aléatoire ont été présentées à chaque enfant. Des 500 odeurs présentées, le groupe témoin a correctement identifié 396 (79 %) et le groupe d'étude, 356 (71 %) (p < 0.005). Ce travail montre que les enfants exposés à la fumée passive ont une difficulté à identifier les odeurs en comparaison avec des enfants élevés dans un environnement plutôt sans tabac. Comme le groupe d'étude a tendance à mal identifier quatre des 10 odeurs évaluées -la vanille, les roses, les boules de naphtaline et des pastilles pour la toux- nous suggérons que ces quatre odeurs doivent être suffisantes pour tester la reconnaissance d'odeur chez l'enfant.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE