Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2003 o

CHIRURGIE CERVICO-FACIALE

Analyse des résultats de la cytoponction, de l'examen histologique extemporané et définitif dans le traitement chirurgical de la pathologie thyroïdienne : à propos de 163 cas.


Auteurs : P. Boutin, A. Bozorg Grayeli, C. Terrada, E. Rondini-Gilli, I. Mosnier, N. Julien, D. Bouccara, O. Groussard, B. Bok, O. Sterkers (Paris)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2003;124,1:59-63.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : dans la pathologie thyroïdienne, l'intérêt de la cytoponction dans la décision chirurgicale reste aujourd'hui débattu : sa sensibilité et sa spécificité sont l'objet d'importantes variations dans les séries publiées dans la littérature. L'examen anatomopathologique extemporané est, quant à lui, un maillon essentiel dans la stratégie thérapeutique. Le but de cette étude rétrospective était de confronter les résultats de la cytoponction, de l'examen extemporané et de l'histologie définitive dans une population de 163 patients opérés d'une pathologie thyroïdienne pour en tirer des conclusions sur le plan thérapeutique. Matériel et méthodes : de janvier 1994 à janvier 1999, 163 patients (132 femmes, 31 hommes) ont été opérés d'une pathologie thyroïdienne après un bilan préopératoire classique. En cas de pathologie nodulaire isolée unique asymptomatique, palpable et hypofixant à la scintigraphie, les patients ont bénéficié d'une cytoponction dont les résultats sont analysés et confrontés à l'histologie définitive. Résultats : le geste opératoire a été une loboisthmectomie dans 88 cas (54 %), une thyroïdectomie subtotale dans 34 cas (21 %) et une thyroïdectomie totale dans 41 cas (25 %) dont 18 cas (11 %) avec curage cervical et/ou récurrentiel uni- ou bilatéral, toujours associé à un examen histologique extemporané en cas de pathologie nodulaire. Il s'agissait d'un nodule unique dans 97 cas (60 %), de nodules multiples dans 27 cas (17 %), d'un goitre multinodulaire dans 34 cas (21 %) et d'une maladie de Basedow dans 5 cas (3 %). La cytoponction a été réalisée chez 62 patients. Dans 25 cas (15 %), l'histologie définitive portait le diagnostic de pathologie maligne. La cytoponction avait une sensibilité de 40 % et une spécificité de 100 %. L'examen extemporané avait une sensibilité de 73 % et une spécificité de 99 %. Conclusion : la cytoponction est un examen peu invasif à proposer en cas de nodule isolé, unique, papable et hypofixant à la scintigraphie ou en cas de contre indication à la chirurgie. Les auteurs recommandent d'opérer les patients atteints d'une pathologie thyroïdienne symptomatique ou porteurs d'un ou plusieurs nodules pleins > 2 cm. L'augmentation de la fiabilité de la cytoponction doit permettre à terme de mieux sélectionner les indications chirurgicales.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE